Tout savoir de la désensibilisation

La désensibilisation ou immunothérapie spécifique ou encore vaccinothérapie des allergies est maintenant le seul traitement considéré comme efficace contre certaines allergies. Etant recommandé par l’OMS, cet organisme précise même qu’il doit figurer dans la prise en charge des pathologies allergiques.

La désensibilisation ou immunothérapie spécifique est un bon moyen de traitement des allergies

Il s’agit d’une méthode permettant de réhabituer l’organisme à l’allergène mis en cause de manière progressive. Pour ce faire, on administre à la malade des doses croissantes du vaccin allergénique, jusqu’au moment où l’on obtient la dose efficace. Cela permet à l’allergique de mieux tolérer le ou les allergènes auxquels il est sensible. Ainsi, la réaction de son organisme devient plus modérée.
En effet, pour plusieurs raisons certaines personnes ne peuvent pas être désensibilisées. Il faut avant tout établir la responsabilité de l’allergène en faisant un diagnostic allergologique et un test.
Comme le traitement est habituellement prolongé, le médecin doit s’assurer que la malade a la capacité de le poursuivre jusqu’au bout. En général, elle s’étale sur une période de 3 à 5 ans.

La voie sublinguale

Désormais, c’est la méthode la plus utilisée. Quelques gouttes d’extraits allergéniques sont déposées sous la langue. Il s’agit de les laisser se fondre sans les avaler.

L’usage des comprimés

En général, les comprimés sont administrés aux allergiques aux pollens de graminées.

Les injections

Il s’agit de la plus ancienne mais aussi de la plus connue des manières d’immunothérapie. Elle nécessite l’utilisation de seringues et de fines aiguilles.

Est-ce une solution efficace ?

Selon le rapport établi par l’OMS en 1998, ce type de soin est efficace. Il a fait ses preuves dans les cas des allergies aux pollens de graminées, ambroisie, alternaia, acariens, cyprès, pariétaire, bétulacées. Il en est de même pour l’asthme allergique léger à modéré aux acariens et aux pollens de graminées et la rhinite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *