Comment votre mental peut faire réussir ou rater votre régime

Découvrez comment votre propre mental peut saboter toutes vos chances de réussir votre régime, avant même de l’avoir commencé.

Si vous êtes en train d’essayer de perdre du poids (ou que vous avez déjà essayé), vous savez très bien que ce n’est pas si simple que cela. Mais alors, pourquoi certaines personnes arrivent à perdre plus de 30 kilos pour ne plus jamais reprendre un gramme par après alors que d’autres jouent au yoyo avec leur corps de façon continue, sans jamais arriver à des résultats satisfaisants?

Si vous pensez que c’est la méthode utilisée qui fait la différence, vous n’avez que partiellement raison. Non, vous ne pouvez pas perdre du poids en supprimant tel aliment et en vous laissant mourir de faim sans inévitablement reprendre ces kilos perdus. Cependant, utiliser une méthode efficace (qui fait appel à l’exercice physique et au rééquilibrement alimentaire) ne vous garantie pas pour autant la réussite de votre régime.

Car il existe toujours un obstacle de taille: VOUS.

La puissance des pensées négatives

Lorsqu’une personne voit un nouveau produit pour maigrir, elle porte généralement tous ses espoirs dans ce produit. Et à raison car plus de 9 fois sur 10, la méthode enseignée est effectivement efficace! Mais il y a un piège car pour perdre du poids après avoir lu les instructions, il faut se mettre en action! Et c’est là que le bas blesse. En effet, la majorité des gens, avant même d’avoir essayé d’implémenter quoi que ce soit, décrètent que le produit est une arnaque et que ça ne fonctionne pas.

En fait, ce qu’il s’est vraiment produit c’est que, passé l’euphorie des premiers instants, ils ont commencé à douter de l’efficacité du produit, ces doutes étant amplifiés par le fait qu’il faut actuellement agir pour obtenir des résultats (on a pas encore inventé le manuel qui faisait maigrir en le lisant malheureusement), pour finalement décréter que la méthode n’est pas efficace et ainsi s’auto-rassurer (ce n’est pas ma faute si je suis toujours gros/grosse, je n’ai toujours pas trouvé la méthode miracle!). N’oublions pas un bon bout de chocolat pour terminer le processus de réflexion.

Malheureusement, la plupart des êtres humains réagissent de la sorte, sabotant eux-mêmes leurs chances de réussite dès le début du processus. Mais que faut-il faire alors?

La puissance des pensées positives

La première chose à faire pour chasser ces pensées négatives qui nous sabotent nos propres plans, c’est d’en prendre conscience.

La prochaine fois que vous rejetez une méthode pour maigrir, posez-vous la question suivante: Est-ce que cette méthode ne fonctionne pas car je l’ai rééllement suivie à la lettre pendant une quantité de temps suffisante (pas 2 jours) sans résultat? Ou est-ce que j’ai décrété que je n’avais pas le moral et ai simplement envie de me manger une bonne pizza ce soir au lieu de faire l’exercice proposé?

Une fois que vous arrivez à chasser les pensées négatives de votre tête et donc à prendre vos responsabilités, vous devez laisser entre les pensées positives. Car vous pouvez transformer l’auto-persuasion négative que vous vous infligez en auto-persuasion positive, pour des résultats complétements opposés!

Maintenant, vous ne voyez plus les aspects négatifs de la méthode (ha, il faut que je me lève de mon siège?) mais tous ses aspects positifs (je vais améliorer ma santé, reprendre le contrôle de mon corps et reprendre confiance en moi) et vous allez bien vite suivre toutes les recommandations de votre programme (et même plus). Ce qui va entraîner une perdre de poids relativement rapidement, résultant en une augmentation de vos pensées positives, provoquant alors une augmentation de vos efforts. Bref, vous vous créez une spirale positive.

Et c’est comme cela que certaines personnes arrivent à perdre de grandes quantités de poids en très peu de temps alors que d’autres sont toujours en train de chercher la pilule magique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *